Dernières recommandations avant l’arrivée du BIOFIOUL

Biofioul , énergie des territoires

Le biofioul sera disponible en Bretagne d’ici la fin 2022.

En effet, sous réserve de la publication d’un arrêté ministériel autorisant la mise sur le marché du biofioul F30, la distribution débutera dès le mois de juillet en Alsace, Auvergne-Rhône-Alpes et Ile-de-France. La distribution se poursuivra progressivement pour couvrir l’ensemble du territoire à l’automne 2022.

A partir du 1er juillet : l’installation de chaudières neuves utilisant un combustible liquide reste autorisée à la condition d’utiliser du biofioul F30.


Les chaudières actuellement en service (et installées suivant des devis signés jusqu’au 30 juin 2022 ) peuvent continuer à fonctionner avec du fioul domestique traditionnel

FF3C, Paris le 28 juin 2022

Les caractéristiques du Biofioul F30

En raison de la présence d’EMAG, les propriétés physiques et chimiques du F30 sont légèrement différentes des propriétés du fioul domestique standard.
L’utilisation de ce biocombustible dans les installations de chauffage nécessite des précautions afin de prendre en compte les spécificités suivantes :
− Les EMAG ne sont pas compatibles avec certains matériaux/revêtements utilisés pour les cuves de stockage, la ligne d’alimentation en combustible et le brûleur ;
− Les EMAG ont des propriétés tensioactives et un effet solvant et sont donc susceptibles d’entraîner en suspension des sédiments présents sur les parois et dans la cuve. Ces impuretés peuvent causer des dommages sur le système de distribution (préfiltre), la pompe d’alimentation (joints, filtre) et le brûleur (gicleur) ;
− La dégradation des EMAG peut former des composés acides qui peuvent endommager les matériaux du stockage, du circuit de distribution du combustible et du brûleur ;
− Les EMAG sont hydrophiles et ont tendance à capter l’humidité présente dans la cuve de stockage. Cette augmentation de la teneur en eau pourrait favoriser le développement de micro-organismes qui accélèrent la dégradation du combustible.
Des additifs antioxydants, des dispersants non tensioactifs et des désactivateurs de métaux sont incorporés dans le F30 afin d’en améliorer la qualité et la stabilité. Cependant, des précautions particulières doivent être prises avant d’utiliser ce biocombustible.

Avant de passer au Biofioul vérifiez votre installation

Votre cuve à fioul

Recommandations sur le stockage
Le F30 étant susceptible de décoller et mettre en suspension des dépôts présents dans la cuve, des précautions doivent être prises avant son utilisation afin de l’éviter.
Si le réservoir est équipé d’un trou d’homme, il est nécessaire de procéder à sa vidange et son nettoyage complet en s’assurant de l’absence d’eau (en utilisant une pâte détectrice ou un détecteur électronique) ;

Dans tous les cas, il convient d’éviter

  • de grandes amplitudes thermiques
  • de l’humidité de l’air
  • tout risque d’infiltration d’eau.
  • une exposition directe aux UV ;

Votre chaudière et la ligne d’alimentation en combustible

Il sera peut être nécessaire de faire remplacer le brûleur de votre chaudière par un nouveau brûleur compatible avec le biofioul.

Avant de passer au biofioul faites le point avec le chauffagiste qui procède habituellement à l’entretien de votre chaudière. Il saura procéder aux réglages nécessaires et procéder au remplacement de certains éléments si besoin (après vérification de la compatibilité des matériaux car par exemple l’utilisation de pièces en bronze, cuivre, laiton ou caoutchouc naturel n’est pas compatible avec le biofioul F30).

Retrouvez toutes les infos sur le Biofioul sur le site dédié biofioul.info

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.